Introduction

En France comme dans d’autres pays, on observe depuis une quinzaine d’années un développement des recherches sur le cirque, qui s’affirme comme un objet d’études à part entière. L’intérêt grandissant que lui portent les chercheur·e·s de diverses disciplines, notamment en sciences humaines et sociales, a permis un essor du nombre de travaux et de publications en ce domaine.

Ayant vocation à soutenir la recherche sur le cirque et à renforcer sa visibilité, le Collectif de Chercheur·e·s sur le Cirque a organisé le 12 mars 2020 au CNAC une journée d’études destinée aux jeunes chercheur·e·s, afin de leur donner accès à un espace de présentation et de discussion de leurs travaux. Ce type de journée vise à contribuer à la formation et à la socialisation professionnelle des doctorant·e·s et docteur·e·s, en favorisant la rencontre et le dialogue avec d’autre chercheur·e·s, dans un esprit bienveillant.

La journée s’est tenue dans un contexte particulier de contestation des réformes annoncées de l’enseignement supérieur et de la recherche. La précarité instaurée en système est très présente dans les professions artistiques. Le régime « emploi-chômage » intermittent se présente comme une modalité d’articulation entre l’autonomie revendiquée de l’artiste et les fonctionnements des marchés du travail, autonomie contre insécurité pour faire vite. Le marché du travail artistique est caractérisé par la fragmentation de l’emploi, le manque de responsabilités (sociales, sanitaires, etc.) des employeurs et la concurrence interindividuelle. C’est également ce qui existe déjà dans le monde de la recherche et que le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, dans ses orientations rendues publiques fin 2019, vise à conforter. Dans un contexte de mobilisation de la communauté universitaire contre ce projet, le CCCirque a fait le choix  de maintenir cette  journée parce qu’elle est justement destinée à soutenir les jeunes chercheur·e·s, souvent en situation particulièrement précaire. Elle a aussi été l’occasion d’adopter une motion contre le projet de LPPR

La journée a été organisée par le CCCirque, en partenariat avec le CNAC et la Chaire ICiMa, avec le soutien des laboratoires PSMS, CEREP et CETAPS, ainsi que de la Maison des sciences humaines de l’Université de Reims-Champagne-Ardennes. De « jeunes chercheur·e·s » (étudiant·e·s en Master 2, doctorant·e·s) travaillant sur le cirque ont ainsi eu l’occasion de présenter leurs travaux, parfois sous forme d’analyses en cours de construction plutôt de résultats achevés, en fonction de l’avancement de leur projet de recherche. C’est là tout l’enjeu de ces journées : offrir un espace d’exposition et de discussion de recherches en train de se faire pour y partager des interrogations et les premières pistes d’analyse. L’objectif de cette journée, sous forme « d’atelier », était de favoriser les échanges entre chercheur·e·s, à partir d’une entrée méthodologique : comment décrire, penser et analyser le cirque ? Comment en rendre compte ? Le sociologue Howard Becker, listant les formats standard permettant de « parler de la société » (fiction, films, photographie, ethnographie…), rappelle aussi qu’ « il y a les esprits aventureux, les excentriques, les inventeurs […]. Certains auteurs de représentations sociales mélangent les méthodes et les genres, expérimentent de nouvelles formes et de nouveaux langages, proposent des analyses de phénomènes sociaux dans des lieux inattendus et sous des formes qui ne nous paraissent être ni de l’art ni de la science ou qui sont perçues comme un mélange des genres inhabituel, non familier »1. La pluridisciplinarité a permis de croiser les regards et les pratiques académiques. Les textes ici rassemblés sont les résumés des interventions présentées.

  1. Becker, 2019, p. 25 []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
CCCirque (6 mai 2021). Introduction. Le carnet du CCCirque. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mb5t


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search